Menu

La Gauche Anticapitaliste

La Gauche anticapitaliste (GA) s’est constituée en février 2008 au niveau national. Sa raison d’être est le refus du capitalisme, un système où une poignée de multinationales font la loi, au détriment des besoins de la grande majorité de l’humanité: 100 000 personnes meurent chaque jour de faim ou de ses suites immédiates; la crise économique, consubstantielle au système, remet gravement en cause nos conditions de vie, au Sud comme au Nord; les catastrophes climatiques se multiplient, menaçant la planète de destruction; les guerres, provoquées par un impérialisme conquérant, prolifèrent. Bref, un autre monde, substituant à la logique du profit la logique de la satisfaction des besoins sociaux, sur la base d’une appropriation collective de la richesse sociale et des moyens fondamentaux de production, est plus que jamais nécessaire.

La Suisse ne fait pas exception. Les capitalistes et le gouvernement à leur service veulent nous faire payer la crise, dont ils portent, assoiffés de profit, la responsabilité. Au menu: blocage des salaires, suppressions massives d’emplois, élévation de l’âge de la retraite, augmentation de la TVA sur les produits de première nécessité, nouvelles libéralisations et privatisations, etc.

Seule notre mobilisation collective permettra de faire face à cette politique réactionnaire. De même, une remise en cause fondamentale du capitalisme n’est envisageable que si les opprimés prennent leur destin en main. L’«option préférentielle» de la GA est dès lors de contribuer à stimuler l’auto-organisation et la mise en mouvement les plus larges des salarié·e·s, des jeunes, des femmes.

L’approche de la GA se situe ainsi à mille lieues de celle des dirigeants de la dite «gauche». Pour leur part, ils ont en effet définitivement renoncé à toute perspective d’un «au-delà du capitalisme». Quand elle était conseillère fédérale, Micheline Calmy-Rey s’était illustrée par sa défense zélée des intérêts de la bourgeoisie suisse au plan international, en défendant ardemment le secret bancaire, la politique de défiscalisation du Capital, etc. Aujourd’hui, c’est son successeur, Alain Berset, qui prépare l’élévation de l’âge de la retraite des femmes. Et l’autre représentante du Parti socialiste au Conseil fédéral, Simonetta Sommaruga, soutient activement la surenchère de mesures visant à restreindre toujours plus le droit d’asile . Au plan cantonal, ce n’est guère mieux. Partout, l’horizon de la dite «gauche» est la participation, main dans la main avec la droite, à des gouvernements dont la fonction essentielle est d’assurer les meilleures conditions d’accumulation du Capital et, donc, de garantir la «paix sociale».

Bref, l’avenir est ailleurs: il nous faut une nouvelle gauche, une gauche de gauche, se situant à mille lieues des logiques institutionnelles, des combines politiciennes, des capitulations dont la «vieille gauche», dans toutes ses composantes, est porteuse. C’est sur la voie de cette gauche de gauche que s’engage la GA.

Nos axes-politico stratégiques : télécharger le document ici

Quelques tracts de la GA depuis sa fondation :

Janvier 2017 : Le 12 février : non à la RIE III !

Mai 2016 : Le 5 juin : non à un nouveau démantèlement du droit d’asile !

Novembre 2015 : COP 21 : Mobilisons-nous contre le sommet des pollueurs !

Octobre 2015 : Refugees Welcome, Stop Capitalism !

Mai 2015 : Non au Paquet Berset !

Mai 2015 : Berset n’a rien à faire au 1er mai !

Avril 2015 : Non au Sommet des affameurs et des pilleurs !

Mars 2015 : Toutes et tous à Berne le 7 mars !

Juin 2014 : Spécial Mundial

Mai 2014 : Un salaire minimum… c’est le minimum !

Mars 2014 : Affameurs dégagez !

Février 2014 : Deux fois « non » le 9 février !

Octobre 2013 : Non au Mouvement des Citoyens Genevois (MCG) !

Juin 2013 : Non aux mesures urgentes sur l’asile le 9 juin !

Avril 2013 : Non au sommet des affameurs et des pilleurs à Lausanne !

Décembre 2012 : Signez le référendum contre la révision de la loi sur l’asile !

Mars 2012 : Pour défendre leurs privilèges ils veulent nous confisquer nos droits

Mars 2012 : Six semaines de vacances ? Oui !

Novembre 2011 : Grève à l’hôpital cantonal : c’est aussi pour nous qu’elles/ils font grève!

Novembre 2011 : Novartis : nous n’y arriverons pas sans une grève !

Octobre 2011 : Stop Vol Spéciaux !

Septembre 2011 : Leur école n’est pas la nôtre !

Mars 2011 : Nucléaire, en finir avec cette saloperie !

Février 2011 : Non à la venue de Bush à Genève ! Non au gala des sionistes !

Novembre 2010 : Non à l’initiative « pour le renvoi des criminels étrangers » !

Février 2009 : Deux fois « NON » à votre « paquet fiscal » anti-social!

Janvier 2009 : Manifestation interdite! Forum des casseurs de peuples autorisé !

Et beaucoup d’autres…